François COMBARD,responsable de la production du domaine Saint-André de Figuière

01/05/2014
"Les rosés sont fragiles et la préservation de leur qualité est une attention de tous les instants. Jusqu'à présent nous n'avons jamais été confrontés à des problèmes de marchandise à reprendre. Les températures d'élevage sont régulées à 12 °C, celles du stockage en bouteille a 16 °C. La maitrise de  'oxygène dissous à tous les stades des que les vins sont déplaces (pompage, soutirage, filtration, mise en bouteille) est un objectif majeur et des contrôles sont aussi effectues régulièrement. En 2011, nous avons acheté un générateur d'azote pour la mise et nous désoxygénons après filtration. Au final la teneur en oxygène dissous avoisine 1 mg/1. La gestion du S02 est aussi un point de vigilance d'autant que nous sommes en production bio (120 mg/1 de 502 total). Cela passe par une hygiène maximale et une attention particulière sur la qualité de la vendange. Pour le bouchage, on choisit des obturateurs selon la rotation des vins avec les plus hermétiques pour les vins à rotation plus longue. Si tout ce travail est fait correctement, nos vins peuvent conserver une bonne fraîcheur pendant deux ans Restent ensuite bien sûr, les conditions de transport sur lesquelles nous n'avons pas la main."
En savoir plus